Deux incontournables de la Cuisine Algérienne

Publié le par Michèle Pontier-Bianco

 C'était " là-bas " ! - MPB - Huile sur carton toilé

C'était " là-bas " ! - MPB - Huile sur carton toilé

27- 03 -21

La cuisine algérienne est particulièrement riche et savoureuse. C'est une cuisine méditerranéenne ;  on retrouve des saveurs identiques en Espagne, dans le Sud de la France, en Italie  et aussi en Grèce,  mais sa base est  berbère. Les légumes sont abondants ainsi que les céréales - puisque le pays était  "le grenier à blé de Rome " -  les produits de la mer, les fruits et les légumes secs. 

Les vagues successives de populations ont laissé leurs traces et leurs habitudes culinaires sur cette terre d'Afrique du nord : les Arabes et les Turcs, les " Andalous " (qui étaient des gens de retour d'Espagne)  et les Français. 

Le plat emblématique est le couscous et les pâtisseries dites "orientales" sont les mêmes en Espagne et en Grèce. 

Un plat de couscous

Un plat de couscous

Quelques pâtisseries orientales (miam ! )

Quelques pâtisseries orientales (miam ! )

Je me risque à dire qu'un couscous fait ici n'a pas le goût d'un VRAI couscous fait "là-bas" et que vouloir remplacer les petits artichauts sauvages ( que ma grand-mère allait acheter au marché ) par des cardons, ne me restitue pas le souvenir de la saveur qu'il avait à Constantine !

Je parlerai ici de deux ingrédients incontournables de la cuisine algérienne : la semoule et les dattes. 

La semoule offre divers grains. Pour le couscous nous utilisons la graine moyenne et ne faisons pas trop usage de celle à grain fin, excepté pour des potages. Mais je l'ai essayée pour faire du pain-maison et c'était très bien. 

Une spécialiste nous a livré des recettes faciles. Ainsi , celles des crêpes. Rien de plus simple, direz-vous, nous en avons l'habitude, de nos blanches mains, avec de la blanche farine.  Mais nous pouvons aussi en faire avec de la farine de sarrasin : le blé noir.  Pourquoi pas avec de la semoule fine comme pour l'Adahour ?

L'Adahour s'offrait en Kabylie pour l'Achoura  aux enfants des villages qui passaient de maison en maison  pour chanter. Jolie coutume. Se fait-elle toujours ?

L'Em Chawcha est une crêpe kabyle, faite également  de  semoule fine, mais avec de la levure : aussi est-elle  épaisse ,  on l'appelle " crêpe à mille trous " . 

On l'appelle aussi : Baghrir

On l'appelle aussi : Baghrir

Les Mahkoukas sont des petits gâteaux de semoule moyenne mêlée à des amandes et noisettes moulues. 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Dans l'article sur Biskra, on a vu que les dattes sont la richesse de cette ville. La Deglet Nour - vrai "doigt de lumière" -  en est la reine ! 

Deux incontournables de la Cuisine Algérienne

Les dattes entrent dans les desserts comme dans les plats salés. Le salé-sucré se faisait "là-bas"  bien avant que la mode ne vînt ici . Riche en fibres, vitamine B, Magnésium, Potassium ... la datte est, par excellence,  le fruit de la santé.

Le Bradj, spécialité de Constantine, se fait avec de la semoule moyenne.

Des Bradjs

Des Bradjs

Les Makrouds se font à la semoule fine. On les arrose de miel.

Makrouds luisants de miel - Les bradjs ont un aspect plus farineux

Makrouds luisants de miel - Les bradjs ont un aspect plus farineux

Les Mâmouls se font à la semoule fine et à la farine de blé, en parties égales. ce sont des gâteaux en  forme de boules fourrées de dattes écrasées. On les consomme pour les fêtes de l'Aïd-el-Fitr  - ( Rupture du Jeûne ) . 

Mâmouls

Mâmouls

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Il faudrait écrire bien des livres de cuisine, gros comme des pavés, pour donner des recettes de plats de toutes sortes !!! On n'arriverait pas à tout décrire, ni à tout écrire ...

Je vous invite à explorer les sites qui nous délivrent ainsi un peu de la culture traditionnelle du pays que l'on n'oublie pas ! 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
En parcourant cet article en ce mois de ramadan, j'en salive rien que de voir ces photos.
Oui, notre cuisine est riche en plats soi du quotidien ou préparé lors des fêtes, elle est riche aussi en application comme vous le décriviez sur votre article le mille trous en appelle ce plat dans la région de l'ouest et du sud "El Koursa" par contre dans la région de Constantine on l'appelle "El Ghraief", son oublier Jari Frik Constantinois appeler Chorba Frik à Alger sorte de soupe la plate incontournable du Ramadan.
J'en passerai des heures à vous raconter beaucoup de choses sur nos plats mais malheureusement je ne peux pas vous donner leurs goûts (il faut les gouter pour en savoir).
Ah, j'ai entendu dire par les Constantinois de là-bas que le couscous n'a pas le même gout, "pars qu'il lui manquait les courgettes d'Hamma Bouziane". ;)
Répondre
M
Merci ! Oui, le couscous n'a pas le même goût ici !!! L'article était limité aux gourmandises dattes et semoule et il a été prisé : je mettrai autre chose ! Mais il faudrait des livres !!! Je connais la chorba de Constantine et son odeur inimitable et mettant en appétit !!
C
ca donne très très envie, merci
Répondre