Trois lieux saints

Publié le par Michèle Pontier-Bianco

Le Sidi Achour - Collo

Le Sidi Achour - Collo

26/02/21

En rédigeant précédemment quelques souvenirs sur Blida, la Ville des Roses, que j'ai peu connue hélas, j'ai regretté que nous n'ayons pas vu le Bois sacré ... On y trouve la Koubba célèbre de Sidi Yacoub et une autre, moins réputée, est non loin d'elle.

Nous savions ce que représentait cette petite construction blanche, généralement en forme de quadrilatère surmonté d'une coupole et toujours située dans un coin de nature paisible. Dans nos promenades ou voyages nous en apercevions  de loin. J'ai été surprise, en voyant des photos, de constater que les oliviers du Bois Sacré semblaient enserrer  de leurs grandes branches celle dont nous parlons ! Elles sont comme de grands bras protecteurs. La légende m'a paru belle ; je vous la résume.

Koubba de Sidi Yacoub

Koubba de Sidi Yacoub

Il y a plus de trois siècles, le Marabout Sidi Yacoub, venant de Marrakech, se rendait en pèlerinage à La Mecque avec Sidi Ahmed El Kebir, Marabout de Blida. Ils firent étape sur les rives de l'Oued El Kebir, y dressèrent des tentes et ils donnèrent l'ordre de ne pas les démonter en attendant leur retour. Quand ils revinrent de leur long voyage, les piquets des tentes qui étaient en bois d'oliviers sauvages, avaient pris racine et de grandes branches s'étaient développées. Sidi Yacoub y vit un message divin : il donna des consignes à ses serviteurs  afin qu'un lieu de repos définitif lui fût préparé là. Et il y  rendit l'âme dans la nuit ...

On construisit cette Koubba sur ce lieu-même. Ne dit-on pas que toute légende renferme une part de vérité ?

Chaque année, les pèlerins viennent honorer sa mémoire.

Le deuxième lieu saint est situé à Collo et c'est le seul que je connaisse vraiment ! Il est au sommet du Sidi Achour (542 m. ) . La montagne porte le nom du Marabout protecteur de la ville. Ce n'est pas la même Koubba mais une Bâtisse qui abrite le mausolée de Sidi Achour et daterait de 1720 ou 1750.

Les étés de vacances à Collo (merveilleux ! ) il était habituel de s'inscrire pour l'excursion du Sidi Achour. Certains le faisaient chaque fois. 

Quelle qu'en fût la motivation pour chacun, nous tous n'avions qu'un seul but, c'était parvenir là-haut , atteindre Sidi Achour !

Là-haut , le but : Sidi Achour !

Là-haut , le but : Sidi Achour !

Trois lieux saints

Enfin arrivés, nous faisions cercle ; notre guide musulman nous expliquait qui était ce marabout  et nous parlait de la " Zerda " qui allait se tenir en Septembre. Ce repas commémoratif avec " viande partagée ", était à la fois fête du saint et pèlerinage.  

Nous étions dans un  lieu grandiose. 

" IL EST DES LIEUX OU SOUFFLE L'ESPRIT " 1913  - La colline inspirée - M. Barrès

A nos pieds, la vallée de Collo - A gauche, le Djebel Gouffi et ses forêts de chênes-lièges - au Nord, la mer scintillante dans l'horizon infini. Beauté totale. 

Nous nous séparions alors pour admirer le paysage de tous côtés et prenions notre "repas-tiré-du-sac " . 

Il y a peu d'années, j'appris par EL WATAN, que les choses avaient bien changé, hélas. Je me permets de citer son explication claire et complète et l'en remercie. 

" Le mausolée de Sidi Achour en ruine

D. BALTA 22 FÉVRIER 2007 À 18 H 44 MIN 63

Seuls les murs tiennent encore et protègent le tombeau. Ce mausolée devrait être classé monument historique et donc protégé de la main destructrice des profanateurs.
Sa construction date de 1720, selon certains écrits, et de 1750, selon d’autres. Cette bâtisse a même abrité un siècle auparavant les pourparlers qui avaient scellé la paix entre les tribus des Achache et celle des Béni Ishak. Le tombeau serait celui d’un imam qui assurait des prêches aux fidèles et leur enseignait le Coran, et il serait venu de la ville de Tlemcen et on l’appelait Achour Ben Mohamed Tlemçani. La tribu des Achache habitant actuellement la cité de Aïn Zida , au piémont de la montagne où le mausolée est érigé, organisait jusqu’au début des années 1990, une zerda annuelle pour implorer sa bénédiction mais également une opportunité pour rassembler la tribu des Achache, dont les enfants viennent de tous les coins du pays et même de l’étranger, pour un évènement rassembleur, fortement animé et qui s’est d’ailleurs transformé en une curiosité touristique. Durant la décennie de l’insécurité, le tombeau a été profané pour la première fois depuis presque trois siècles alors que les habitants de Collo le protégeaient jalousement. Idem pour les autres mausolées de Sidi Bouhdid, du cimetière de Aïn Doula et celui de Ksir El Bez qui sont tous en état de ruine après des siècles de préservation. Apparemment, ni les autorités locales, ni ceux chargés de la préservation du patrimoine, ni même la société civile et encore moins les tribus concernées, ne s’en inquiètent outre mesure. "

Trois lieux saints

La ville de Constantine n'est pas épargnée et les environs aussi. Djeghim  Chaouki (spéléologue) qui oeuvre pour que l'Etat protège le Patrimoine et qui entraîne dans son sillage la jeunesse, par des sorties sportives, nous informe qu'une video montre une " Zaouia " - ( édifice religieux musulman ) - vandalisée. 

N'ayant malheureusement pas hérité des connaissances familiales - à des degrés  divers -  de la langue Arabe, je me suis contentée de voir les images ; mais elle étaient éloquentes. On peut constater que le mur est détruit, les portes forcées et l'intérieur vidé ... 

Cela se situerait sur le Chettaba qui est très vaste et que nous, qui n'étions pas parmi les rares chasseurs de sangliers, ne connaissions pas - bien que l'ayant toujours devant nos yeux ! -

Il faut donc réaliser que le changement de siècle a donné lieu à un changement des mentalités. Les notions de piété et de respect sont abolies. 

Mais cela ne doit concerner qu'une infime partie de la population. Et les populations ont parfois d'étonnantes ressources : jugez-en !

19 sept. 2011 — Info Alençon Les habitants restaurent eux-mêmes le patrimoine ... Pour la restauration de la chapelle de la Raitière, nous avons eu des ... "
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

" Les récentes vues capturées par Google Street View montrent en effet que des courageux et courageuses s’emploient actuellement à restaurer le village. Probablement les membres de l’association Terre de Pierre, qui cherchaient récemment des fonds pour restaurer un ancien four  Sur sa page Facebook, l’association explique d’ailleurs qu’elle réhabilite depuis 10 ans le village, et protège son environnement. "

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Ces deux exemples peuvent donner quelque espoir en la nature humaine ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
J'ai oublié de donner le nom de cette zaouïa, elle s’appelle zaouïa de Sidi Slimane.
Répondre
C
Je ne veux pas vous attrister mais il n'y a pas que la zaouïa de cheikh Zouaoui qui a subi un tel saccage, Il y a sa sœur jumelle du Djebel KarKara qui elle aussi a subi le même sort. Elle se trouve en piteux état plus pire que celle de cheikh Zouaoui, elle qui est plus connu et plus fréquentée par les familles constantinoises et surtout à la saison du printemps, elle était plus animé et plus visité.
En 1993 j’ai tracé l’itinéraire du jamboree maghrébin sur l’aventure et l’exploration ou les participants scouts de tout le Maghreb on passer une nuit là-bas, ils étaient heureux, c’été une expérience appart pour eux, malheureusement aujourd’hui elle n'est que ruine et désolation.
Voire les photos sur c’est lien
https://nsa40.casimages.com/img/2021/03/08/210308094702866769.jpg
https://nsa40.casimages.com/img/2021/03/08/210308094829902387.jpg
https://nsa40.casimages.com/img/2021/03/08/210308094712351336.jpg
https://nsa40.casimages.com/img/2021/03/08/210308094715380394.jpg
https://nsa40.casimages.com/img/2021/03/08/210308094732628501.jpg
https://nsa40.casimages.com/img/2021/03/08/210308094733480995.jpg
https://nsa40.casimages.com/img/2021/03/08/210308094748372958.jpg
https://nsa40.casimages.com/img/2021/03/08/210308094759129477.jpg
https://nsa40.casimages.com/img/2021/03/08/21030809480679730.jpg
https://nsa40.casimages.com/img/2021/03/08/210308094818730717.jpg
https://nsa40.casimages.com/img/2021/03/08/210308094825278230.jpg
Répondre
M
Ces photos sont attristantes et effrayantes car de tels actes n'ont pas de nom. Qui les commet ? A-t-on découvert des coupables ?